Veuillez cliquer sur l'année pour défiler le texte.

2008

Mise en chantier de projet Égout et aqueduc avec protection incendie Phase 1.

Pour des raisons qui ont cours à l’époque, le projet se limite à la moitié de la ville, soit celle qui est la plus près des « étangs aérés » qui reçoivent et traitent les eaux usées. La « Phase 1 » couvre le secteur ouest de la ville, soit environ de la limite avec Maple Grove, jusqu’à l’hôtel de ville.

Le projet Phase 1, estimé 18,9M$, se termine avec une facture de 23.8M$. Une subvention de 15.1M$ est allouée, mais seulement 11.4M$ sont obtenus. C’est une facture finale de 12.4M$, qui est assumée à 85% par les propriétaires de Phase 1 et 15% par l’ensemble des citoyens de la ville

2010

Début des négociations avec le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, pour la Phase 2 du projet, soit la partie Est de la ville.

Entre les Phases 1 et 2 du projet, les critères du programme de subvention du ministère ont changé, ce qui nous permet d’obtenir une subvention de seulement 7.65M$ pour la Phase 2.

2017

La ville obtient du député provincial, M. Moreau, l’octroi d’une subvention de 20M$.

2020

Le projet complet est estimé à 40M$, pour une quote-part finale des citoyens de 20M$.

2021

Les entrepreneurs soumissionnent sur le projet Phase 2. Le projet est similaire à celui de Phase I en plus d’inclure un réservoir d’eau potable pour desservir l’ensemble de la ville.

Les soumissions des entrepreneurs varient entre 56.2M$ et 61.5M$. En ajustant les sommes en fonction des taxes, des imprévus, de la surveillance du chantier, de la quote-part dans les étangs aérés, etc., la Phase 2 complète totalise plus de 60M$ alors que la Phase 1 avait été estimé à 18,3M$.

Considérant la subvention de 20M$, c’est une facture finale de 40M$, soit plus du double de la quote-part présentée en 2020. Cette facture sera assumée à 64% par les propriétaires Phase 2 et à 36% par l’ensemble des citoyens de la ville.
En octobre 2021, le projet, trop dispendieux est abandonné par l’administration alors en place.

Rencontre Citoyen - Phase 2 - 18 Mars 2021

En visionnant ce vidéo nous vous invitons à prendre en considération les deux éléments suivants :

  • Avis d’expert : L’expert invité reconnaît n’avoir jamais conçu ni installé de systèmes dit de Basse pression. À la connaissance du VP Infrastructure de la firme d’ingénieur dont fait partie l’expert invité, cette firme n’a jamais conçu ni installé de système dit de Basse pression
  • Commentaires des villes consultées : Les ressources consultées ont indiqué, sans surprise, une préférence pour le système dit Gravitaire. Il ne s’agit pas d’un avis sur l’efficacité ou la fiabilité de système dit de Basse pression.

2022

Le projet Phase 2 est repris sur de nouvelles bases. Deux objectifs doivent être atteints :

  • Obtenir de l’eau potable de qualité pour tous
  • Respecter la Loi sur la qualité de l’environnement en matière de traitement des eaux usées.

Dû à la flambée des coûts que nous connaissons en raison de la pandémie, faire un projet similaire à Phase 1 est remis en question sans compromettre pour autant l’atteinte des objectifs visés.

Une table de travail consultative (TTCPII) est mise en place pour, entre autres, regarder factuellement les solutions possibles pour réduire le cout du projet. Il en ressort que :

  1. L’impact positif sur les finances de la ville des nouvelles constructions, principalement dans le secteur de la nouvelle école, doit être évalué. Il est convenu de faire une modélisation des coûts et des revenus possibles dans les prochaines années afin de définir quel montant peut être alloué pour alléger le fardeau de Phase 2
  2. Les solutions possibles, dans le but de rencontrer les objectifs visés, doivent être estimées et comparées entre elles; ces solutions sont :
    • Aqueduc + égouts municipaux de conception « gravitaire », tel que Phase 1
    • Aqueduc + égouts municipaux de conception « basse pression »
    • Aqueduc + mise aux normes des installations septiques résidentielles

Le statu quo n’est pas une option.

En plus du travail sur ces deux volets effectués par des professionnels, les membres de la TTCPII ont accumulé de l’information sur les solutions en question. Une visite et des appels ont été faits auprès de villes ayant opté pour l’une ou l’autre de ces solutions afin de bonifier le dossier de chacune.

Téléchargez la présentation des séances d'information

Téléchargez la présentation des séances d'information